Dépistage de la maladie de Gaucher

Qu’est-ce que la maladie de Gaucher?

La maladie de Gaucher est une maladie lysosomale autosomique récessive héréditaire aux phénotypes hétérogènes et qui présente un chevauchement phénotypique avec d’autres maladies.1 Elle résulte de mutations du gène GBA qui causent un déficit en glucocérébrosidase, une enzyme lysosomale, ce qui entraîne une accumulation généralisée de macrophages gorgés de matériel lysosomal.2 L’accumulation de glucosylcéramide (GL1) et de glucosylsphingosine (Lyso-GL1) dans les macrophages entraîne la formation des cellules de Gaucher (ou macrophages mousseux) qui ont l’aspect de mouchoirs en papier froissés.2

Les manifestations de la maladie de Gaucher vont de l’état asymptomatique à la forme périnatale mortelle. La maladie se décline en trois grands types (types 1, 2 et 3) et deux formes (périnatale mortelle et cardiovasculaire) cliniques. Ces distinctions sont utiles pour établir le pronostic et la prise en charge. Le type 1 est la forme la plus courante et se caractérise par:3,4

  • une hépatosplénomégalie;
  • la présence de signes cliniques ou radiographiques d’une maladie osseuse (lésions sclérotiques ou lytiques focales, ostéopénie et ostéonécrose);
  • une maladie pulmonaire;
  • une anémie et une thrombocytopénie;
  • l’absence de maladie primaire du système nerveux central.

Quelle est la prévalence de la maladie de Gaucher?

La maladie de Gaucher est l’un des troubles lysosomaux les plus courants. Sa prévalence dans la population générale mondiale est de 1 cas pour de 50 000 à 100 000 personnes dans le cas du type 1 (non neuropathique) et d’environ 1 cas pour 850 personnes dans la population juive ashkénaze.2,4

Admissibilité au programme de diagnostic ItinéRare

Ce programme de dépistage des maladies rares est conçu pour les professionnels de la santé qui ont des raisons de soupçonner chez leurs patients admissibles la présence de la maladie de Gaucher. Le programme comprend un test de dépistage spécifique de la maladie de Gaucher (dosage enzymatique de la glucocérébrosidase avec séquençage de confirmation du gène GBA et analyse de la Lyso-GL1 en cas de déficit). Le dépistage de la maladie de Gaucher comprend également la recherche d’un déficit en sphingomyélinase acide (DSMA).

*Remarque: Ce programme ne convient pas au dépistage des porteurs.

En quoi consiste le dépistage de la maladie de Gaucher?

Voici l’algorithme du dépistage spécifique du trouble:

  1. Dosage enzymatique de la glucocérébrosidase parallèlement au dosage enzymatique de la sphingomyélinase acide
  2. Si les taux d’enzymes s’avèrent déficitaires, séquençage du gène GBA et analyse de la Lyso-GL1 (ou séquençage du gène SMPD1 s’il y a lieu)

Si le séquençage ou un des dosages de l’activité enzymatique ont déjà été réalisés, il est possible de demander les épreuves individuellement.

Références

  1. Weinreb NJ, et al. Mol Genet Metab. 2022;136(1):4–21.
  2. Baris HN, et al. Pediatr Endocrinol Rev. 2014;12:72–81.
  3. Hughes DA, Pastores GM. Gaucher Disease. 2000 Jul 27 [updated  2023 Dec 7]. In: Adam MP, et al. editors. GeneReviews® _[Internet]. Seattle (WA): University of Washington, Seattle; 1993–2024. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK1269/pdf/Bookshelf_NBK1269.pdf.
  4. Mistry PK, et al. Am J Hematol. 2011;86(1):110–5.

Le programme de diagnostic ItinéRare n’est pas destiné à interférer de quelque façon que ce soit avec le jugement et la liberté de choix d’un clinicien ou d’un patient dans les tests et les options de traitement pour ces maladies, et ne doit pas interférer de quelque façon que ce soit avec ceux-ci. Les cliniciens et les patients doivent toujours envisager la gamme complète de tests et d’options de traitement et sélectionner ceux qui conviennent le mieux au patient. Les renseignements qui permettent d’identifier les patients et les cliniciens ne sont pas transmis à Sanofi Canada.